Tapez pour rechercher

MOYEN-ORIENT

Les combats s'intensifient dans le dernier bastion des rebelles en Syrie

Un canon de l'enfer découvert après la bataille d'Alep en décembre 2016.
Un canon de l'enfer découvert après la bataille d'Alep en décembre 2016.

L'ONU a décrit l'intensification des combats dans le nord de la Syrie comme étant horrible et nécessitant une intervention immédiate.

Les forces d'opposition rebelles en Syrie ont défendu vendredi une attaque massive des forces du président syrien Bashar al-Assad, dans la province syrienne d'Idlib, dans le nord de la Syrie, considérée comme la dernière forteresse rebelle du pays.

Selon l'agence de presse syrienne, l'armée syrienne s'est livrée à de violents combats contre les combattants de l'opposition vendredi soir, après que les éléments de l'opposition aient tiré plusieurs obus sur la campagne de Hamada, au nord.

En attendant, une déclaration de l'opposition J'ai lu que les combattants de l'opposition ont pu s'emparer de trois principaux villages de la campagne de Hamada, jeudi soir. La déclaration a ajouté que l'armée syrienne avait subi de nombreuses pertes alors que les combats se déroulaient intensément vendredi.

La dernière vague de combats dans le nord du pays serait la plus dure entre l'armée syrienne et les rebelles dans les provinces d'Idlib et de Hama.

Organismes de soins médicaux, y compris Union des organisations de soins médicaux et de secours qui opèrent dans des zones contrôlées par les rebelles ont révélé que les combats avaient forcé la fermeture des installations médicales de 55 depuis avril.

Les forces d'opposition basées à Idlib seraient liées au Front de libération du Levant ou à l'ancien Front Al-Nusra, qui appartiendraient à l'État islamique en Irak et au Levant, généralement appelé ISIL.

Sur la base d'accords récents entre la Russie et la Turquie voisine, l'armée turque a déployé des troupes sur douze positions à Idlib et dans d'autres régions du nord contrôlées par les combattants de l'opposition.

Commentant l'actuelle vague de combats, le bureau de l'ONU pour la coordination des affaires humanitaires a confirmé que des dizaines de centres de soins médicaux et d'écoles avaient été endommagés. Le bureau a décrit la situation comme étant horrible et nécessitant une intervention immédiate.

Depuis 2011, la République arabe syrienne, qui compte près d'un million d'habitants, a subi une guerre civile déclenchée par des manifestations de masse, exigeant des réformes sociales et économiques.

Depuis lors, des centaines de milliers de personnes ont été tuées et blessées, tandis que des centaines de milliers d'autres ont été déplacées. Ces dernières années, la Russie est devenue un allié essentiel du régime syrien, intervenant dans la guerre et aidant la Syrie à vaincre les groupes armés de l'opposition.

Si cet article vous a plu, pensez à soutenir les informations indépendantes et à recevoir notre bulletin trois fois par semaine.

Mots clés:
Rami Almeghari

Rami Almeghari est un écrivain, journaliste et conférencier indépendant indépendant basé à Gaza. Rami a contribué en anglais à plusieurs médias dans le monde entier, dont la presse écrite, la radio et la télévision. Vous pouvez le joindre sur facebook sous le nom de Rami Munir Almeghari et par courrier électronique au [EMAIL PROTECTED]

    1

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.