Tapez pour rechercher

NOUVELLES DES PAIRS

Moins de 100 jours à mi-parcours: Pourquoi aucune vague bleue n'est sur le chemin

Président Trump
(Tous les articles de Peer News sont soumis par des lecteurs de Citizen Truth et ne reflètent pas les vues de CT. Peer News est un mélange d'opinions, de commentaires et de nouvelles. Les articles sont examinés et doivent respecter les directives de base mais CT ne garantit pas l'exactitude des déclarations. faits ou arguments présentés. Nous sommes fiers de partager vos histoires, partagez le vôtre ici.)

Il nous reste maintenant moins de 100 avant les élections de mi-mandat de 2018 de novembre. Alors que l'économie connaît son taux de croissance le plus élevé depuis 2014 et que les contribuables ont plus d'argent dans leurs poches, les grands médias libéraux s'accrochent à l'idée qu'une vague bleue s'annonce cet automne.

Tandis que les tendances historiques récentes laissent penser que les démocrates gagneront un certain nombre de sièges en novembre avec la perte de sièges de Clinton, Bush perd ses amis conservateurs et Obama, sa majorité, il convient de mentionner que nous vivons une époque sans précédent. Les experts politiques ne pouvaient pas prévoir le phénomène Trump et le rejetaient à chaque tour comme une risée et un clown décontracté, ne comprenant pas les véritables problèmes auxquels sont confrontés les Américains de la classe moyenne. Aujourd'hui, ils indiquent les mêmes sondages ridicules à l'appui de leur théorie de la vague imminente de démocrates venant renverser les républicains sur Capitol Hill.

Real Clear Politics cumule une avance de points 7 pour les démocrates sur le bulletin de vote générique à plus de points 7. Nate Silver fivethirtyeight place les Démocrates en tête encore plus haut, oscillant autour d’un 7 contre 8 ces derniers jours. Même le sondage le plus prédictif de 2016, Rasmussen, a l'avantage démocrate dans le sondage générique à plus 7. Cependant, ces chiffres n'ont aucune signification, car ils interrogent tous les Américains de tous les États et leur demandent quel parti ils soutiendraient lors des élections de novembre. Mais chaque état est différent. Chaque race a sa propre dynamique. Chaque course comporte une certaine nature compétitive que d’autres.

Ces chiffres ne signifient pas qu'une vague bleue arrive sur la côte; ils suggèrent simplement que les Américains veulent contrebalancer l'emprise actuelle de la droite sur le pouvoir à Washington. De mon point de vue, les Américains ne semblent pas si bouleversés par ce qui se passe dans ce pays (mis à part l'Amérique qui n'a jamais été formidable: flocon de neige, anti-Trump, voyous pro-Antifa qui ôtent les chapeaux de MAGA des adolescents) .

Les médias traditionnels décrient la personnalité abrasive et les tactiques impulsives de Trump, affirmant que le président éteint les indépendants et ne parvient pas à galvaniser ou à agrandir sa base. Mais c'est loin de la réalité. Trump travaille pour tous les Américains, et les chiffres récents du PIB et le regain de confiance des consommateurs à la suite des réductions d'impôts du 2017 GOP de décembre en sont le signe le plus récent. La gauche est en train de fondre et n'offre rien d'autre que d'être anti-Trump, et le parti de la violence croissante signifie qu'ils sont en train de perdre et de manquer d'options.

Un nombre croissant de démocrates mécontents s'éloignent de leur parti. Ils sont témoins de l’intolérance et de l’hypocrisie de la gauche et rejoignent l’autre côté. Ils en ont assez de Nancy Pelosi et de Chuck Schumer en leur disant qu'ils ont besoin du gouvernement pour améliorer leurs vies. Ils en ont assez des vieux politiciens blancs riches qui sont au pouvoir depuis des décennies et qui décident qu’ils doivent être offensés à tout moment et que le signal de la vertu leur est donné à chaque tour. Ils en ont assez des gauchistes dérangés qui battent les partisans de Trump ou ceux avec lesquels ils sont en désaccord. Ils en ont assez de ces démonstrations étranges du syndrome de Trump Derangement qui se répandent de la part du parti soi-disant ouvert d'esprit. Ils rejoignent l'autre côté.

Cela ne veut pas dire que Trump est parfait (certainement loin de là) ou les républicains vont résoudre tous vos problèmes. Contrairement au culte de la personnalité qui était le parti progressiste Obama-can-do-no-faux des dix dernières années, la nation Trump sait que le président a des défauts, mais il fait de réels progrès pour améliorer le pays. Les développements récents montrent que le GOP cherche au moins à mettre plus d'argent dans ses poches et à donner la priorité à l'Amérique en renégociant les mauvaises transactions, en réduisant le fardeau fiscal et en ouvrant les vannes du moteur économique américain.

Le produit intérieur brut a augmenté à un taux de 4.1 au deuxième trimestre de cette année, le meilleur rythme depuis le troisième trimestre de 2014, offrant une lueur d’espoir que le programme de déréglementation pro-business de Trump commence à porter ses fruits. Bien qu'une partie de la hausse du PIB soit due à la hausse des exportations, les entreprises craignant une guerre commerciale grandissante avec la Chine, elles ont également été soutenues par la hausse des dépenses de consommation et des investissements des entreprises. En outre, le Département du commerce a révisé le taux de PIB du premier trimestre à 2.2 (% par rapport à 2).

Reste à savoir si les réductions d'impôts ont été le principal facteur à l'origine d'une hausse du PIB à court terme. Une conséquence à long terme des réductions d'impôts parmi les dépenses incontrôlables du gouvernement américain est que le déficit fédéral annuel s'élèvera à un billion de 1 dès 2019. Néanmoins, la priorité accordée par le président Trump à la création d'emplois continue de donner des résultats. 1.29 Un million de tâches ont été ajoutées au cours des six premiers mois de 2018, surpassant à la fois 2016 et 2017. Cependant, le manque de compétences où les entreprises ne peuvent trouver de personnel qualifié est un problème qui doit être résolu. Peut-être un système d’immigration fondé sur le mérite au lieu de H1-B et du système de loterie, Monsieur le Président?

Les salaires horaires étaient bloqués autour de 2 pour cent de 2009 à 2014, mais ont depuis augmenté pour atteindre la plage de 2.5 à 2.9 au cours des trois dernières années. Nous ne verrons pas une économie vraiment dynamisée tant que la croissance des salaires ne dépassera pas le pourcentage de 3 et ne restera pas là. Mais avec les personnes bien rémunérées quittant la population active dans notre économie vieillissante et les jeunes Américains entrant sur le marché du travail sans expérience, il est probable que celui-ci reste bien inférieur à 3% dans un avenir proche. Néanmoins, la croissance des salaires se rapproche de ce qu’elle doit être. Salaire horaire moyen 2.9 a bondi en pourcentage sur douze mois au premier trimestre 2018, en hausse de 2.6 pour cent le trimestre précédent, marquant la plus forte croissance des salaires depuis juin 2009.

En dépit de toute cette rhétorique économique rose, il y a toujours un fond sombre pour tout cela, car nous souffrons d'une épidémie de toxicomanie, de sans-abri, de sous-emploi et d'une dette fulgurante. Mais quand on parle de qui va gagner les prochaines élections, c'est de l'économie, stupide. Et l'économie se porte bien pour ceux qui occupent un emploi pour lequel ils sont compétents et pour ceux qui paient des impôts. Selon le Conference Board de New York, La confiance des consommateurs américains a atteint un sommet de l'année 17 plus tôt cette année, de plus en plus d’Américains voient des fonds supplémentaires dans leurs comptes bancaires à la suite des réductions d’impôt récemment adoptées.

Le point culminant des dix-huit premiers mois de Trump a été le rebond de la fabrication. Dans la première moitié de 2018, il y avait Emplois 174,000 dans la fabrication ajoutés. Si l'on met cela en perspective, ce montant représente à lui seul plus que toute autre année complète au cours de la dernière décennie et bien plus que tout ce qui a été ajouté pendant la période «vous n'avez pas construit cette» économie d'Obama.

La fabrication aux États-Unis a progressé en décembre 2017, à la faveur d'une progression des commandes et des productions a terminé l'année comme la plus forte pour les usines depuis 2004, selon l’Institute for Supply Management. L’investissement élevé des entreprises, l’amélioration de la conjoncture économique mondiale et la régularité des dépenses des ménages américains ont entraîné un flux constant de résultats positifs dans le secteur manufacturier pendant l’économie de Trump.

Une autre révolution en cours avec le soutien de l'administration Trump est une refonte de la licence professionnelle. Loin d'un sujet sexy, mais touchant des millions d'Américains et des milliers d'entreprises qui n'ont jamais vu le jour, le Congrès commence enfin à s'attaquer à ce problème débilitant. Dans un effort bipartite, le Congrès a récemment adopté une législation sur les licences professionnelles. La Chambre et le Sénat passé le renforcement de la carrière et de l'enseignement technique pour la loi 21st Century. Ce projet de loi permettrait aux États d'utiliser les fonds fédéraux pour l'éducation pour identifier et examiner les licences et certifications qui «constituent un obstacle injustifié à l'entrée sur le marché du travail». Cette législation monumentale pourrait donner un coup de fouet à l'économie en réduisant les obstacles à l’entrée et permettant aux Américains entreprenants de créer leur propre entreprise sans le fardeau des heures d’éducation et de payer des charges rien que pour commencer.

Mais nous vivons à une époque hyper partisane et le parti qui profite de la vague de novembre sera celui qui aura la plus forte participation. Les républicains ne sont probablement pas assis sur leurs lauriers. Ils assistent au déchaînement de la gauche et ne veulent pas voir la montée du socialisme dans leur pays se remettre sur les rails. Mais beaucoup de démocrates seront encouragés à mettre un terme à l'accélération du programme de Trump.

Trump est plus populaire auprès des républicains que presque tout autre président républicain de l'histoire. Un sondage Gallup publié le mois dernier a montré la cote d'approbation de Trump parmi les républicains à 90%. Avec la solidification de la base de Trump et son expansion en démocrates mécontents, ainsi que pour les réductions d'impôts et le choix des républicains à la Cour suprême, je ne vois rien qui ressemble de près à une vague bleue en novembre.

Mais bien sûr, CNN et al. gardent espoir que les démocrates reprennent la Chambre.

Les principaux médias voient dans les cotes d’approbation de Trump dans les 40 de bas à moyen la preuve que les républicains seront mis à l’écart en novembre. Mais c'est un non-sens. Au contraire, ces chiffres dénotent un glissement de terrain de Trump dans 2020 et révèlent qu'un nombre non négligeable d'Américains soutiennent toujours le président le plus controversé de l'histoire de notre pays au cours de notre période la plus controversée depuis 1860.

Il est maintenant vrai que les républicains ont des sièges plus vulnérables pour les élections de novembre. Mais si vous regardez les États qui sont supposés être à gagner, beaucoup se trouvent dans des États déjà très républicains ou des États que Trump a gagnés à 2016, comme le Michigan, l'Iowa et le Texas. Le simple fait demeure que ces sondages montrant les démocrates qui prennent le pouvoir à la Chambre ne sont que des prédictions inespérées. Il n’existe pas de données au niveau des districts mais interroge les électeurs potentiels dans ces courses concurrentielles. Par conséquent, toute référence à ces sondages comme preuve d’une vague bleue est ridicule.

Tout est question d'économie. Si les Américains ont plus d’argent dans les poches et s’ils sentent que l’Amérique se remet sur la bonne voie, ils ne se soucieront pas de la dernière controverse en rapport avec Trump, dont parlent fort les hommes qui parlent. Rien n'aura d'importance si des emplois sont ajoutés et des revenus augmentent. Rien n’aura d’importance si les démocrates quittent le parti après en avoir assez de leur hypocrisie et de leur mentalité arriérée. Rien n'aura d'importance si vous avez plus d'argent dans vos poches.

Il n'y aura pas de vague bleue en novembre. Écoutez-moi bien.

La victoire principale d'Alexandria Ocasio-Cortez a fait trembler les gens

Mots clés:

Vous pourriez aussi aimer

65 Commentaires

  1. Jackie Zapp 2 mai 2018

    Prier

    Répondre
  2. Rick Liebst 2 mai 2018

    Trump est malheureusement la plus grande motivation pour une vague libérale.

    Répondre
  3. Judy Metcalf 2 mai 2018

    Les démocrates ont commis une grave erreur avec Nancy Pelosi. Elle n'a aucune idée de comment générer de l'enthousiasme pour les démocrates

    Répondre
    1. Jose R. Rivera 2 mai 2018

      Nous ne réagissons pas comme des idiots fanatiques à l’enthousiasme, c’est des faits et des données difficiles, et c’est ce qui nous place dans la vague du tsunami. Lol

    2. Judy Metcalf 2 mai 2018

      Jose R. Rivera intéressant, mais vous êtes un sur un million! La plupart des gens ont besoin de discours émouvants sur des sujets auxquels ils croient. Regardez comment Trnp rallie son peuple

  4. Yosanda Tabor 2 mai 2018

    Bullshit.

    Répondre
  5. Rhonda Stanton 2 mai 2018

    TSUNAMI BLEU… ???

    Répondre
  6. Dit qui? J'appelle des conneries

    Répondre
  7. Kathy Holley 2 mai 2018

    Oh oui ça l'est!!!

    Répondre
  8. Mike Meehan 2 mai 2018

    Parce que les Dems n’ont jamais eu les compétences organisationnelles des membres de la droite. S'ils parviennent à se défaire même partiellement, ils posséderont le gouvernement. De plus, la gauche ne maîtrise pas la peur comme la droite

    Répondre
  9. Jose R. Rivera 2 mai 2018

    Pas de vague bleue, c’est vrai, c’est un tsunamy, lol ces amoureux russes souhaitent qu’il n’y ait pas de tsunami bleu. Lol

    Répondre
  10. Susan Dow 2 mai 2018

    Lol… bonne chance avec ça… ne laissez pas la vague bleue vous frapper à la sortie!

    Répondre
    1. Betty Major 2 mai 2018

      On nous a mis dans le cul depuis presque deux ans

  11. Jerry Schroader 2 mai 2018

    Priez pour que ce soit vrai et votez républicain

    Répondre
  12. Richard L Eick 2 mai 2018

    Je ne fais jamais de pay-per-view, si l'interview de Trump par mueller était payante, j'obtiendrais cela.

    Répondre
  13. Joseph Mangano 2 mai 2018

    Je suis Américain et je suis fâché de ce qui se passe dans ce pays. appelez-moi un flocon de neige si vous voulez. Alors que je pense que les prédictions d'une "vague bleue" ont tendance à être surestimées, qu'attendez-vous d'autre que les démocrates libéraux fassent pour essayer de faire participer leur base? De plus, s’il s’agit uniquement d’économie, pourquoi Trump doit-il revenir constamment sur ses déclarations, notamment en mettant fin (au moins par écrit) à la séparation des familles? Je connais beaucoup de républicains très mécontents de ce que Trump représente et de ce que sa direction du parti républicain a signifié.

    Répondre
  14. Gary Fuller 2 mai 2018

    Dump trump18!

    Répondre
  15. Winifred Gilmore 2 mai 2018

    Oh oui ça l'est!

    Répondre
  16. Jean Clifton Young 2 mai 2018

    Vote Blue

    Répondre
  17. Evelyn Knudsen 2 mai 2018

    Ayons un SUNAMI ROUGE !!!!!

    Répondre
  18. Bertha Gallego 2 mai 2018

    Propagande russe ?? Ne croyez pas tout ce que vous lisez!
    VOTEZ BLEU? CE NOVEMBRE! ????????

    Répondre
  19. Hector Roldan 2 mai 2018

    Une vague bleue arrive et sa va vous assommer.

    Répondre
  20. Shari Fill 2 mai 2018

    Je pensais que c'était une page non partisane… priant pour qu'il n'y ait pas de «vague bleue»?
    Adieu!

    Répondre
  21. Doug Bryant 2 mai 2018

    Je ne vote pas pour ce fils de pute tordu, Trumpanzee, bâtard tordu.

    Répondre
  22. Ce n’est pas parce que vous ne voyez pas des gens dans les rues jouer un imbécile avec les trompettes que la vague bleue géante ne vient pas

    Répondre
  23. Doug Bryant 2 mai 2018

    Je ne vote pas pour ce fils de pute tordu, Trumpanzee, bâtard tordu.

    Répondre
  24. Gary Fuller 2 mai 2018

    Dump trump18!

    Répondre
  25. Todd Richey 3 mai 2018

    Attend et regarde! Trop d'Américains reconnaissent cette trahison pour ce qu'il est vraiment. Un putain d’oligarque acheté et vendu, qui se contente de voir ses maîtres russes! Il N'EST PAS le vice-roi d'Amérique du Nord illégal, incompétent et traître de Poutine!
    Retournez la maison! Votez Bleu!

    Répondre
  26. Fred Nightwalker 3 mai 2018

    Connerie. Gaspille ton argent. Imates n'en ont pas besoin

    Répondre
  27. Carrie Beard 3 mai 2018

    Je vote en bleu. J'en ai assez des fonds de santé, des fonds pour anciens combattants, des fonds d'éducation publique, des fonds d'infrastructure et de la sécurité sociale qui sont dépensés pour les parties de golf de Trump et des allégements fiscaux pour les millionnaires. Je suis encore plus malade du gâchis pervers que le GOP est devenu.

    Répondre
  28. Louise Dodson 7 mai 2018

    Contrairement à Trump, nous garderons le meilleur pour la fin

    Répondre
  29. Larry Hale 7 mai 2018

    Continue juste à te dire que si ça te fait te sentir mieux, ma chérie!

    Répondre
  30. Desert Dweller 7 mai 2018

    Demshave a remporté des élections spéciales dans les grands districts et États rouges au cours de la dernière année. Total des conneries dans l'article

    Répondre
  31. Judy Metcalf 7 mai 2018

    La tactique impétueuse de Trump? Vous voulez dire sur Twitter, encourager les gens à haïr les journalistes? Sans parler des tarifs mal pensés, de la ruine de l'agriculture. Trop de choses à écrire ici.

    Répondre
  32. Fred Latimer 7 mai 2018

    Tu veux parier? Propagande républicaine.

    Répondre
  33. Rick Liebst 7 mai 2018

    En fait, ici au Kansas, je le rencontre plus chaque jour. Principalement en raison de Trump. Malheureusement, cela se produit depuis les néoconservateurs.

    Répondre
  34. Une telle merde

    Répondre
  35. Kathy Holley 7 mai 2018

    Oui, ça l'est!

    Répondre
  36. Carrie Beard 7 mai 2018

    Oui. Rien à craindre. Restez à la maison, républicains. C'est parfait.

    Répondre
  37. Clara Quinn 7 mai 2018

    Quel perdant imbécile

    Répondre
  38. Mike Davis 7 mai 2018

    Vérité Citoyenne? Plus comme le déni de citoyen. Quelle blague vous êtes!

    Répondre
  39. Wayne Moon 7 mai 2018

    BS

    Répondre
  40. Carroll Lunde 7 mai 2018

    veux parier dictateur en chef?

    Répondre
  41. Fred Nightwalker 7 mai 2018

    Attends la balle. Hahahahahaha

    Répondre
  42. Susan Dow 7 mai 2018

    Bonne chance avec ça… J'espère que Trump et le GOP se noieront dans le tsunami bleu qui aura lieu en novembre!

    Répondre
  43. Jackie Zapp 7 mai 2018

    Bleu bleu bébé. FU!

    Répondre
  44. Jack Stewart 7 mai 2018

    Bol Tidey Blue Wave!

    Répondre
  45. Elsa Johnson 7 mai 2018

    Faux. Ça arrive

    Répondre
  46. Hector Roldan 7 mai 2018

    La vague arrive. Obtenez une planche de surf.

    Répondre
  47. Gail Smartt 7 mai 2018

    Même l'avertissement de Citizen Truth dit qu'il "ne garantit pas l'exactitude" de ses récits, autrement dit "fausses informations".

    Répondre
  48. Roy Barnes 7 mai 2018

    Citoyens, vous m'aviez dit il y a quelque temps que vous vouliez être un site où toutes les parties sont entendues, je suppose que c'était un autre mensonge. Vous n'êtes qu'un autre site de propagande républicain. Je vais dire à tout le monde sur chaque post, je vois que vous êtes des menteurs, tout comme Trump! Fermez ce site.

    Répondre
  49. Olivia Braley 7 mai 2018

    Tsunami à venir. Pas de vague.

    Répondre
  50. Ron Folsom 7 mai 2018

    Délirant

    Répondre
  51. C'est pourquoi nous, en tant qu'Américains, devons élire des responsables qui sont au courant et non leur intérêt personnel et leur programme.
    Les sénateurs républicains et les représentants de la Chambre ne s'intéressent qu'à leur intérêt personnel et non à l'intérêt des électeurs qui les ont élus au pouvoir.
    Souvenez-vous de novembre, 6 de 2018, de nombreux représentants du Sénat républicain et sièges à la Chambre pourront être réélus et doivent être votés, car ils ne sont là que pour eux-mêmes et contre le lobbyiste qui les paie pour leurs intérêts et non pour les électeurs.
    Nous nous souviendrons de la façon dont vous, les républicains, avez voté.

    Répondre
  52. Nora Darst Walters 7 mai 2018

    J'espère et prie pour que nous puissions enfin mettre fin à cet horrible cauchemar de DJT

    Répondre
  53. Ill mal pensé analyse par un fou avec une boule de cristal nuageux. Curieux que cela continue à apparaître - comme peut-être qu'ils espèrent que cela découragera les démocrates de voter?

    Répondre
  54. Hector Flores 7 mai 2018

    Votez Trumpsters

    Répondre
  55. Ne comptez pas dessus!

    Répondre
  56. Rogelio Sotelo 7 mai 2018

    TrumpNazi, votre temps s'épuise, et j'espère que, quand vous serez parti, le démocrate vous poursuivra et vous mettra en prison, votre SOB dans le trou d'une putain de merde.

    Répondre
  57. Ray Duffett 7 mai 2018

    VOTEZ EN BLEU, QUEL QUE SOIT ET NOUS POUVONS VOUS GAGER DE CES TROUS CULS

    Répondre
  58. David Fletcher 7 mai 2018

    Idiotic absurdité fasciste.

    Répondre
  59. Je vote BLUE et tout le monde que je connais l'est aussi !!!

    Répondre
  60. Verna Schertz 7 mai 2018

    Les Etats-Unis sont malades

    Répondre
  61. Gary Fuller 7 mai 2018

    Dump trump18!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.