Tapez pour rechercher

MOYEN-ORIENT

Les EAU disent qu'ils réagiront avec force à toute attaque des Houthis au Yémen

Soldats yéménites de la division blindée 1st. May 2011 (Photo: Ibrahem Qasim)

Le Royaume-Uni a déclaré que la paix au Yémen se rapprochait alors que les EAU émettaient un avertissement inquiétant.

Le ministre des Affaires étrangères des Emirats arabes unis, Anwar Qerqash, a déclaré mercredi que la coalition militaire saoudienne pour le Yémen répondrait avec force à toute attaque future des rebelles houthistes contre l'Arabie saoudite. Cependant, le ministre s'est également engagé à signer un accord de paix signé récemment avec l'ONU.

«Les EAU sont membres de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite qui a rencontré les rebelles houthis au Yémen au cours des quatre dernières années. Notre pays estime que l'accord de paix conclu récemment pour le district de Hadeeda, dans le sud du Yémen, reste la meilleure option pour le pays. Par conséquent, les EAU continueront de soutenir la mission de l'ONU au Yémen, quelles que soient les actions du groupe Houthi soutenu par l'Iran ", a déclaré Qarqash à la presse.

Selon la chaîne de télévision Alrabiya Alhadath, des éléments huthis ont renforcé leur présence et leur arsenal autour des zones de Hees et de Tehtya, au sud du district de Hadeeda.

Un peu plus tôt, des milices houthies avaient tiré des obus de mortier sur un certain nombre de postes militaires appartenant à l'armée yéménite, dans la région de Tehtya.

Des médias locaux au Yémen ont suggéré que les forces de l'armée yéménite, ainsi que des éléments de la résistance populaire locale, avaient contraint plus tôt mercredi les milices houthies à quitter la ville de Qa'taba.

Les sources ont ajouté qu'une bagarre s'était ensuivie entre les deux parties, entraînant l'assassinat de militants 97 Houthi et la capture de 120, notamment de membres de haut rang des milices Houthi.

Dans l'intervalle, le ministre britannique des Affaires étrangères, Jermy Hunt, aurait déclaré que la paix au Yémen se rapprochait et que des observateurs de la paix de l'ONU devaient être déployés, une fois que les milices houthies seraient retirées.

Au cours des quatre dernières années, le Yémen a été frappé par une guerre civile après que les rebelles huthis se soient battus avec les autorités yéménites. Les autorités yéménites accusent les milices huthies de tenter de déstabiliser le pays, avec le soutien de l'Iran.

Si cet article vous a plu, pensez à soutenir les informations indépendantes et à recevoir notre bulletin trois fois par semaine.

Mots clés:
Rami Almeghari

Rami Almeghari est un écrivain, journaliste et conférencier indépendant indépendant basé à Gaza. Rami a contribué en anglais à plusieurs médias dans le monde entier, dont la presse écrite, la radio et la télévision. Vous pouvez le joindre sur facebook sous le nom de Rami Munir Almeghari et par courrier électronique au [EMAIL PROTECTED]

    1

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.