Tapez pour rechercher

NATIONALE

Les États-Unis sont maintenant le plus grand producteur de pétrole au monde, avec l'essor du pétrole au Texas

Photo d'une plate-forme pétrolière dans le désert au coucher du soleil.
Les États-Unis sont maintenant le premier producteur mondial de pétrole brut, en grande partie grâce à la fracturation et au Texas. Image via Pixabay.

Estimations publié Le Département de l'énergie des États-Unis a montré mercredi que les États-Unis étaient le premier producteur mondial de pétrole brut pour la première fois depuis 1973.

La production pétrolière américaine a doublé au cours de la dernière décennie, la majeure partie de la production résultant du boom du pétrole de schiste au Texas.

"C'est une étape historique et un rappel: ne pariez jamais contre l'industrie pétrolière américaine", dit Bob McNally, président de Rapidan Energy Group, une société de conseil.

Les États-Unis ont dépassé l'Arabie saoudite en février puis ont continué à grimper tout au long de l'été. En août, les États-Unis produisaient près de 11 millions de barils de pétrole par jour et dépassaient la Russie.

graphique de la production mensuelle de pétrole brut de 1994 à August 2018.

Source: US Energy Information Administration, Perspectives énergétiques à court terme

Selon les prévisions du département de l'énergie, les États-Unis resteront en avance sur la Russie et l'Arabie saoudite via 2019.

On croit que la fracturation a changé le jeu de la production de pétrole aux États-Unis. La fracturation consiste à injecter un liquide sous haute pression dans des roches de schiste souterraines afin de forcer l'ouverture de fissures existantes et d'extraire du pétrole ou du gaz. Le terme «fracturation» fait référence à la manière dont les roches se fracturent à la suite de l'injection de liquide sous haute pression.

La fracturation a donné aux sociétés de forage les moyens d'extraire de vastes quantités de pétrole et de gaz naturel auparavant inaccessibles aux États-Unis, en particulier dans le bassin du Permian, dans l'ouest du Texas.

La fracturation est considérée comme controversée pour un certain nombre de raisons. D'une part, nombreux sont ceux qui pensent que la fracturation se traduit par de petits tremblements de terre ou des tremblements de terre, qui pourraient également déclencher des séismes plus importants. Les écologistes craignent également que les produits chimiques utilisés dans le processus de fracturation soient cancérogènes et puissent pénétrer dans les eaux souterraines ou contaminer le sol.

La levée de l'interdiction d'exporter du pétrole brut, imposée par 40 depuis un an, a également entraîné l'essor de la production pétrolière aux États-Unis. En 2015, le Congrès a levé l'interdiction qui existait depuis 1975. Les États-Unis exportent maintenant du pétrole vers l'Amérique du Sud, l'Europe et la Chine.

Selon CNN, le Texas est en voie de produire plus de pétrole que l'Irak ou l'Iran, ce qui en ferait le troisième producteur mondial de pétrole s'il était son propre pays.

«Il s’agit d’améliorations technologiques, soutenues par d’énormes capitaux à investir et par l’ingéniosité des foreurs de pétrole américains», dit Bob McNally, un ancien responsable de l'énergie du président George W. Bush.

Si cet article vous a plu, pensez à soutenir les informations indépendantes et à recevoir notre bulletin trois fois par semaine.

Mots clés:
Lauren von Bernuth

Lauren est l'un des cofondateurs de Citizen Truth. Elle est diplômée en économie politique de l’Université de Tulane. Elle passa les années suivantes à voyager à travers le monde et à créer une entreprise verte dans le secteur de la santé et du bien-être. Elle retrouva le chemin de la politique et découvrit une passion pour le journalisme, vouée à la recherche de la vérité.

    1

Vous pourriez aussi aimer

5 Commentaires

  1. Evelyn Schaper 13 Septembre, 2018

    … ..Et la fracturation continue jusqu'à ce que nous soyons une nation folle / max!

    Répondre
  2. Shirley Hawkins 14 Septembre, 2018

    Personne ici n'en parle. Fausses nouvelles

    Répondre
  3. Lois Sprankle Fohl 24 novembre 2018

    Voici une idée nouvelle. Utilisons notre propre huile? Vous n'avez pas besoin de l'Arabie Saoudite pour leur 10%. Le Canada fournit 40% des besoins américains. Sont-ils toujours nos alliés ou est-ce que quelque chose s'est passé aujourd'hui pendant ma sieste?

    Répondre
    1. Ed Eichner 24 novembre 2018

      Lois Sprankle Fohl oui je suis d'accord pour qu'il soit vendu en Amérique si c'est l'Amérique en premier commençons par là, nous devons réfléchir à qui nous devons quoi? Nous devons être des partenaires commerciaux, mais pas avec notre propre pétrole, nous devons rompre avec le besoin de pétrole.

  4. Shayna Alterman 25 novembre 2018

    Promouvons les énergies durables comme l’énergie éolienne et solaire.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment vos données de commentaire sont traitées.